top of page
Rechercher
  • rissecorinne

Oser voir

Les burn-out et arrêts pour épuisement se multiplient. Le nombre ne diminue pas. Il aurait plutôt tendance à augmenter. Selon les études nous parlons de plus de 43% des salariés en détresse psychologique. Nous parlons de personnes épuisées, fracassées parfois, qui ont de la difficulté à se relever, et qui par dessus le marché, se sentent souvent coupables. Quand allons-nous nous rendre compte que c'est notre système, notre rythme de vie, qui est devenu fou?



Je me souviens lorsque les premiers "burn-out" ont fait leur apparition. Quand était-ce? en 2015? Avant?


J'imagine que l'épuisement professionnel a toujours existé. Mais on en parlait moins, et il me semble que le phénomène était beaucoup moins répandu.


Depuis le début j'ai eu le sentiment que le phénomène était lié à deux facteurs :

D'une part, à l'arrivée et à la constante amélioration d'outils informatiques, qui a permis aux entreprises d'améliorer leur efficacité et les vitesses de traitement... poussant les humains à en faire de même. Sauf que bien-sûr, nous n'avons pas les mêmes capacités d'optimisation que les machines.


D'autre part, à nos mécanismes inconscients qui nous empêchent de voir le mur arriver.


Ces mêmes mécanismes nous empêchent également de regarder le problème en face. D'agir réellement pour que l'hécatombe s'arrête. Ils nous empêchent même parfois d'avoir de la compassion pour ceux qui sont tombés.


"Untel? il est burn-out. Il n'a pas tenu le coup" peut-on entendre au détour d'un couloir. Sous-entendu : c'est lui le problème. Au mieux nous regardons ailleurs. Nous fuyons la réalité pour qu'elle ne prenne pas corps dans notre vie.


Dans le même ordre idée, à la même époque, je remarquais que je détournais le regard face à un SDF. Le regard et le coeur. Je ne comprenais pas pourquoi je faisais cela. Aujourd'hui je sais que notre cerveau croit nous protéger en détournant notre attention.


Regarde ailleurs! Que feras-tu si tu dois intégrer cette réalité? Tu ne peux rien y faire. C'est comme ça c'est tout. Et puis que vont penser les autres si tu commences à poser des questions? Ne risques-tu pas d'être jugée, rejetée? Ne risques-tu pas de te retrouver dans l'insécurité financière?


C'est dur c'est vrai. De regarder la réalité en face. D'oser voir le problème et le dire.

Notre système nous épuise. Tout comme il épuise les ressources de la planète.


Laisserons-nous les choses perdurer et se dégrader encore? Ou oserons-nous voir et agir? Dire qu'il n'est pas normal de travailler comme des fous 10h par jour? D'être épuisé tout le temps? Rien ne mérite notre épuisement. Notre destruction.


Osons ouvrir les yeux.


25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page