top of page
Rechercher
  • rissecorinne

Les nouvelles sorcières

Longtemps j'ai cru que je n'étais pas intuitive. J'étais très cartésienne, je suivais des raisonnements exclusivement construits avec la logique. Et une part de moi l'est toujours, mais je me suis rendue compte que j'avais aussi une intuition très forte, et une connexion particulière à l'invisible.



Ces dernières années ce canal intuitif s'est fortement développé, ainsi que ma connexion à l'invisible, et mon intérêt pour la spiritualité de manière générale.


Au début je n'en parlais pas, considérant que ma vision du monde était "inaudible". Que tout ce qui n'était pas "purement rationnel" n'etait pas entendable pour la plupart des gens.


Et puis j'ai commencé à oser en parler. En rigolant, en m'excusant même. En disant que j'étais "un peu perchée" et que j'avais une vision du monde particulière...  


Aujourd'hui cette part en moi est devenue si importante que j'ai envisagé d'en faire quelque chose dans mon activité pro...


Et là mon esprit rationnel s'est retrouvé en PLS. Non. Ce n'est pas possible. Ce n'est pas compatible avec une activité "rationnelle", "normale". Ce n'est pas "sérieux".


J'ai alors envisagé d'avoir une activité "officielle", classique, admise ; Et une activité "cachée" dans laquelle je pourrais utiliser mon intuition et des outils spirituels proches de l'astrologie.


Et ça m'a sauté aux yeux. En faisant cela je cautionnerais une nouvelle forme de chasse aux sorcières.


Tout ce qui est intuitif, tout ce qui est connecté à l'invisible, est rattaché au principe "yin" de la philosophie chinoise. A ce que l'on appelle aussi le "féminin sacré", cette part féminime réceptive que nous avons en nous, que l'on soit femme ou homme.


Or notre société est très "yang", dans la rationalité, dans le "faire" plutôt que dans l'être, dans "l'extérieur" plutôt que dans "l'intérieur". Tout ce qui est rattaché au "féminin sacré", au principe "yin", est considéré comme "perché". Il faut le cacher comme si on devait en avoir honte.


Or nous sentons de plus en plus le déséquilibre. Les femmes particulièrement. Mais pas que. Nous sommes à la recherche de cette intériorité, à la recherche de sens, de connexion à une forme de transcendance. D'un meilleur équilibre entre le "faire" et le "non faire" aussi.


L'un n'est pas forcément mieux que l'autre, et je ne dis pas que notre société devrait basculer dans le "tout yin" après avoir été dans le "tout yang". Mais un rééquilibrage me semble nécessaire.


Il est visible aujourd'hui, individuellement et collectivement. Il suffit de voir l'explosion des chaines Youtube sur la spiritualité et de regarder le top des livres les plus vendus en librairie.

Mais ce rééquilibrage se fait de façon binaire. Il y a d'un côté les gens "rationnels" qui vivent dans le monde "normal". Et de l'autre les gens "perchés" qui vivent dans un monde "spirituel perché".


Une partie des personnes "rationnelles" du "monde normal" ont une vie spirituelle mais la cache comme si cela était honteux... A la limite si cela est rattachable à une religion, c'est admis, mais pas plus hein. La spiritualité doit rester rationnelle ;)


Je crois qu'aujourd'hui c'est la réconciliation qui serait nécessaire. Du principe masculin et du principe féminin. Du rationnel et de l'intuitif. Dans notre société et en nous.


Alors pour celles (et ceux) à qui cela parle, pour celles (et ceux) qui cachent leur spiritualité derrière des masques de rationnalité, que diriez-vous de faire un pas vers la réconciliation?


32 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page