Rechercher
  • rissecorinne

Le temps du changement

Dernière mise à jour : 24 nov. 2021

C'était le titre d'une proposition de l'éditeur de site pour créer un article. Je me suis dis que ça sonnait bien :)



Ca y est.

Je me lance.

Cela fait un moment que cette idée de site me trotte dans la tête. Et je me dis que le moment de transition que je vis est le bon moment pour le faire.

Après vingt années de salariat, je suis passée du côté du monde des entrepreneurs en juillet 2021. Avec l'idée d'accompagner la transition de notre société vers plus d'écoute de soi, des autres et de notre planète.


La conscience écologique m'est tombée dessus il y a quelques années. Je dis bien "tombée dessus" car elle est arrivée sans crier gare, quasi du jour au lendemain, alors que j'étais tranquillement en train de préparer l'accouchement de mon 2e enfant. Jusque-là, j'étais un peu comme beaucoup de monde, j'avais conscience des problématiques du climat et de la biodiversité, mais d'une part je n'avais pas idée de la mesure du problème et d'autre part je me disais que je ne pouvais rien y faire, moi toute seule avec mes petits bras.


Et puis comme ça, d'un seul coup, c'est devenu insupportable, inacceptable : il fallait que je m'informe, que j'informe les autres, que J'AGISSE.


Alors après deux années de réflexion et de formation, j'ai basculé vers ce que l'on appelle "la RSE" (la responsabilité sociétale et environnementale de l'entreprise), en oeuvrant plus de deux ans en tant que responsable de la stratégie climat d'une grande entreprise. Et puis j'ai finalement reçu l'appel de me mettre à mon compte, pour être libre de mon temps et des projets que je souhaitais mener.


Aujourd'hui je m'investis encore sur la sensibilisation au dérèglement climatique (avec l'atelier La Fresque du Climat), mais j'ai surtout décidé de consacrer une large partie de mon temps à l'exploration des nouvelles façons de faire, d'être et de vivre ensemble.


Car en vrai, je dois vous l'avouer, je ne suis plus sûre de croire que l'on pourra sauver la planète sans changer fondamentalement les structures de notre système. Comme le disait Einstein "on ne trouve pas une solution à un problème avec le même système de pensée que celui qui l'a créé".


La crise écologique nous pousse à changer de mode de vie de façon radicale.


J'ai toujours pensé que l'être humain avait le pouvoir de se dépasser, mais je suis convaincue que cela passera d'abord par un travail sur soi : comment parvenir à changer de mode de vie pour répondre au risque climatique encore assez peu perceptible alors que nous ne parvenons pas à opérer des changements pour nous-mêmes, lorsqu'une situation ne nous convient plus? Combien d'entre nous subissent une situation personnelle ou professionnelle qu'ils ne supportent plus, mais dont ils n'arrivent pas à se défaire? Combien d'entre nous se retrouvent en burn-out parce qu'ils n'ont pas su écouter l'appel à l'aide de leur corps et de leurs émotions ?


En ces temps mouvementés, plutôt que d'essayer de faire entrer au chausse-pied le nouveau dans l'ancien, il me semble paradoxalement plus urgent de nous recentrer, de nous écouter, de façon à travailler notre résilience et à trouver chacun notre place dans ce nouveau monde.


C'est en tout cas ce vers quoi j'ai envie de tendre et c'est pourquoi je me consacre cette année à m'approprier des outils de connaissance de soi (l'Enneagramme notamment) et à nourrir mon inspiration (avec la Lab Session de l'Institut des Futurs Souhaitables notamment).


Et je compte vous faire part de mes découvertes à travers ce blog! Alors à très bientôt :)




62 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout